Eléphant en topiaire

Thoiry (Yvelines) : la savane à 45 mn de Paris

Comment passer une journée originale avec deux ados ? Le ZooSafari de Thoiry a reçu tous les suffrages. Sa promesse ? La découverte d’animaux exotiques et une leçon d’écologie à ciel ouvert. Eh oui, alors que Paris bouillonnait en mai 68, Paul de la Panousse, propriétaire du château de Thoiry,

Comment passer une journée originale avec deux ados ? Le ZooSafari de Thoiry a reçu tous les suffrages. Sa promesse ? La découverte d’animaux exotiques et une leçon d’écologie à ciel ouvert.

Devant le château de Thoiry, une frise d'animaux sauvages sculptés en topiaire accueille les visiteurs. En attendant de voir les vrais...
Devant le château de Thoiry, une frise d’animaux sauvages sculptés en topiaire accueille les visiteurs.

Eh oui, alors que Paris bouillonnait en mai 68, Paul de la Panousse, propriétaire du château de Thoiry, crée un safari où il voulait « les animaux en liberté et les hommes enfermés dans leur voiture » ! Le succès fut au rendez-vous et le ZooSafari de Thoiry a évolué au fil des ans, intégrant de plus en plus la dimension écologique et la mission de sauvegarde des zoos.

En camion-brousse avec un soigneur

Attraction récente : le parcours en camion – brousse parmi les animaux. Haut sur ses roues, il vous offre un meilleur point de vue sur ces derniers. Mais le réel avantage, c’est le conducteur. Un soigneur qui connait les animaux par cœur car il les côtoie tous les jours. Il raconte son quotidien, les mœurs de chaque espèce, des anecdotes du parc… Il n’oublie pas sa mission et nous alerte sur la sauvegarde de telle ou telle espèce. La visite n’est pas une simple découverte d’animaux sauvages, d’origine lointaine, d’Afrique et d’Amérique du Nord (loups arctiques, ours et bisons) en semi-liberté, mais aussi une initiation passionnante à l’écologie.

Regards croisés sur la faune

adolescente dans la volière australienne où l'on déambule parmi les animaux.
Dans la volière australienne on déambule parmi les animaux.

D’autres attractions offrent des points de vue insolite sur les animaux. Dans la volière australienne, on déambule directement dans l’enclos des animaux : wallabies, kangourous, émeus, loriquets arc-en-ciel, perruches ondulées… des animaux pacifiques qui s’accommodent bien de leurs visiteurs. Grâce aux tunnels vitrés qui traversent les enclos des lions ou des tigres, on peut les voir de très près sans risque. Très intéressant point de vue aussi, les passerelles qui nous permettent de déambuler au-dessus des espaces réservés aux félins comme Tarzan voltigeant de cime en cime. Enfin, du safari air parc, ensemble de filets suspendus dans les arbres, on a un point de vue à couper le souffle sur la plaine africaine. Nous n’avons pas pu tester la tyrolienne qui permet de survoler – en toute sécurité – le parc aux lions car elle ne fonctionne que les week-ends, les jours fériés et pendant les vacances scolaires d’été (à partir de 13 h).

Le bien-être des animaux, un credo

Tout est fait pour que l’on puisse bien voir les animaux sans les perturber. Ainsi les bêtes étant plus actives au moment des repas, les horaires de leur nourrissage quotidien sont-ils indiqués sur tous les enclos. La visite se termine en éclats de rire dans le labyrinthe « jeu de piste », pédagogique et ludique, peuplé d’animaux fantastiques. Des énigmes amusantes aux messages écolos nous orientent vers la sortie. Encore faut-il trouver la bonne réponse !

Des jardins historiques

Eléphant en topiaire devant le château de Thoiry
Eléphant en topiaire

Par ailleurs, le cadre est dépaysant et majestueux. Les amoureux des jardins y trouveront aussi leur bonheur. Face à l’arrière du château, le parterre fleuri classique se termine par une splendide perspective. Le parc à l’anglaise abrite de vieux arbres dont certains datent de la construction du château.  Deux d’entre eux sont classés « arbre remarquables : le chêne François 1er planté en 1559, à l’entrée du parc aux lions, 6,70 m de circonférence et le tilleul du labyrinthe de près de 300 ans, installé juste à l’entrée de l’attraction. Devant le château, longeant l’allée qui mène à l’entrée, de grands topiaires animaliers insolites observent placidement les visiteurs. Les curieux ou passionnés des vieilles pierres visiteront aussi l’intérieur meublé du château, ouvert tous les après-midis sauf le lundi.

C’est où

  • A Thoiry, rue du pavillon de Montreuil. Tél. : +33 (0)1 34 87 40 67. www.thoiry.net. Ouvert tous les jours du 17/02 au 31/12, de 10 à 17 h.
  • En voiture : à partir de Paris, prendre l’A13 à la Porte d’Auteuil, puis l’A12, puis la N112 (Dreux), sortie Thoiry.
  • En transport en commun : la gare la plus proche « Montfort l’Amaury Méré », navette à Réserver à l’avance A/R, sur place safari en bus.

Prolonger la visite…

« Thoiry, une aventure sauvage«  le premier livre du Comte Paul de la Panouse. Il y retrace l’histoire du château de ses premiers habitants au XVIe siècle à la création du ZooSafari d’aujourd’hui. Il vous promène ensuite avec de nombreuses ( plus de 350 !) photos, impressionnantes pour certaines, parmi les diverses espèces animales et végétales que vous pouvez découvrir dans l’ensemble du parc. 250 pages. Editions de l’archipel. 25 €.

2 thoughts on “Thoiry (Yvelines) : la savane à 45 mn de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *