Au passage des visiteurs, la tête de cerf façon "trophée de chasse" crache de l'eau

Vendeuvre (Calvados) : Une passion des jardins familiale

Dans les jardins classiques de château de Vendeuvre, les végétaux taillés en topiaire sont à l’honneur. Des espèces traditionnelles et d’autres plus insolites. Des jeux d’eau qui se déclenchent inopinément, un labyrinthe champêtre, un jardin exotique y ajoutent une touche de fantaisie. Une « forêt » d’ifs en cône tronqué, un parterre

Dans les jardins classiques de château de Vendeuvre, les végétaux taillés en topiaire sont à l’honneur. Des espèces traditionnelles et d’autres plus insolites. Des jeux d’eau qui se déclenchent inopinément, un labyrinthe champêtre, un jardin exotique y ajoutent une touche de fantaisie.

Des volières ouvragées ponctuent le parterre de topiaire à l'entrée.
Des volières ouvragées ponctuent le parterre de topiaire à l’entrée.

Une « forêt » d’ifs en cône tronqué, un parterre de boules de buis éparses, deux allées de tilleuls d’Amérique (Tilia americana) en rideau, composent le jardin de devant. Le thème est posé d’entrée : le fil conducteur de ce jardin, c’est l’art topiaire… mêlé d’un brin de fantaisie. Dès le début de la visite, dans l’allée de la glacière, deux gros lapins arrêtent les bambins : juste le temps de lire le premier panneau explicatif consacré à l’histoire du jardin et l’art topiaire. L’aménagement du jardin est pensé pour une visite familiale, là où vous avez envie de vous arrêter pour lire des informations ou admirer le jardin, les enfants aussi pour découvrir des animaux insolites ou s’amuser avec des jeux d’eau surprises. Un enclos de chèvres et de moutons justifie la deuxième halte, pour nous laisser admirer l’architecture incroyablement astucieuse du pigeonnier.

L’eau est le thème

Ensemble d'arbustes taillés dans diverses formes topiaires au bord de la Dives.
La Dives fait écho à la végétation du jardin d’eau évoquant des îles léchées par les vagues.

Près de la glacière, deux colimaçons de buis encadrent le pont aux têtes de cerf qui enjambe le bief. Ces « trophées » de bronze crachent de l’eau à chaque passage. C’est l’un des jeux d’eau surprise qui animent le jardin. Le pont rouge d’inspiration chinoise aux colombes cracheuses d’eau, la cascade aux tortues, l’arbre de cristal, le temple de la sérénité et la fontaine aux muses complètent l’éventail des amusements aquatiques du jardin d’eau. Dans ce dernier, tout y évoque l’élément liquide. Le chèvrefeuille arbustif couvre-sol (Lonicera nitida ‘Maigrün’) est sculpté en vagues. Il délimite des îlots de végétaux sculptés en topiaire, entre lesquels serpente la Dives. La pelouse est ourlée de généreux hortensias ‘Annabelle’ ressemblant à l’écume. Des buis dorés en coussin symbolisent ces roches usées par le ressac. Un genévrier de l’Arizona se transforme en pieuvre grâce une taille en nuage. Des ifs fuselés se dressent comme des phares ici et là.

Dans tout le jardin, j’ai adoré la fantaisie des jardiniers. Ils ont sculpté en topiaire toutes sortes d’arbustes , en dehors de l’if et du buis,  comme le buisson ardent (Pyracantha coccinea), l’éléagnus (Eleagnus x ebbingei), osmanthe (Osmanthus delavayi), le photinia (Photinia x fraseri ‘Red Robin’)…

Des arbres à ne pas manquer

Le clou du spectacle ? Un platane à feuille d’érable de plus de 350 ans haut de près de 9 m. et il n’est pas le seul arbre remarquable du parc. Dès le début de la promenade, près de la glacière, vous rencontrerez un arbre aux quarante écus (Ginkgo biloba) ; dans le jardin de devant, le tilleul argenté (Tilia tomentosa) près de l’orangerie ou le tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera) derrière l’arbre de cristal.

Perspective à l’Italienne

Nos pas nous mènent maintenant vers la pièce d’eau à l’arrière du château. Si le jardin de devant a été conçu selon des plans anciens, celui de derrière est une véritable création inspirée des jardins de la Renaissance italienne. L’eau, la pierre et la verdure y tiennent une place égale. Le bassin – miroir donne un éclat particulier à l’endroit. Les broderies de buis dessinent leurs entrelacs animés de fontaines. Sur la gauche, des ifs crénelés rappelle les remparts d’un château fort. Sur la droite (dos au château), un labyrinthe très formel, mêle ifs et rosiers.

façade du château de Vendeuvre avec son jardin de topiaires.
Le château de Vendeuvre et son jardin historique devant la façade.

Le château date du milieu de XVIIIe siècle. Le parc d’origine était, selon les plans, classiquement à la Française. Il fut « modernisé » au XIXe siècle en jardin romantique d’inspiration anglaise. Abandon et seconde guerre mondiale l’ont ensuite ruiné. Mais le comte de Vendeuvre, père de l’actuel propriétaire, s’attèle à faire renaître les jardins dans les années 70. Pour le devant du château, il s’aide des plans anciens. Sur l’arrière, il s’inspire des jardins italiens pour dessiner la pièce d’eau encadrée de tilleuls en rideaux façon « charmille ». Pour les jardins d’eau surprises, il prend modèle sur le labyrinthe des jardins du château de Versailles et ses 39 fontaines inspirées des fables d’Esope. Son idée ? Animer la nature pour distraire les visiteurs, les faire rêver et se laisser prendre par la magie de l’eau… Alexandre de Vendreuvre, son héritier, y ajoute sa patte, aménageant la partie boisée.

Jardins d’ambiances

Le sous-bois recèle le « labyrinthe des champs » où il fait bon se perdre, faire résonner la cloche lorsque l’on passe sous l’arche ou admirer le cheval de bois. Il mène au mystérieux jardin exotique. Mille parfums vous y enveloppent. Le bassin aux roches suintantes y rafraîchit l’atmosphère. Ne zappez pas la grotte nymphée aux 200 000 coquillages. Grimpez jusqu’au pavillon chinois qui la surplombe pour contempler le jardin privé aux 8 chambres de verdure animées de jeux d’eau ou de topiaires. C’est l’aménagement le plus récent. Il ne faut pas moins d’une demi-journée pour savourer sans précipitation toutes les richesses végétales et architecturales de ce jardin.

C’est où

  • A Vendeuvre (14170). Tél. : +33 (0)2 31 40 93 83. Ouvert d’avril à octobre.
  • En voiture : depuis Paris, 230 km, par l’A 13 direction Caen (sortie 29A) ; de Rennes, 220 km par l’A 84 direction Caen.
  • En train : gare de Mézidon – Canon (13 km)
  • Contacts : Normandie-tourisme  ou Calvados-tourisme

Prolonger la visite…

Ne partez pas sans visiter au moins la collection de mobilier miniature dans l’orangerie, (plus de 800 pièces) du 16e au 19 siècle, si ce n’est l’intérieur meublé du château. Les plus jeunes se réjouiront de la collection de niches somptueuses pour chiens et chats.

Deux autres jardins à visiter sont à moins d’une demi-heure de voiture du château de Vendeuvre :

  • Le château de Canon, avenue du château, 14270 Mézidon Vallée d’auge. Tél. : +33 (0)2 31 20 65 17 ou +33 (0)6 64 65 13 83. Pour ces chartreuses enserrées dans leurs beaux murs de pierre de Caen et ses fabriques.
  • Les jardins du pays d’Auge, avenue des Tilleuls, 14340 Cambremer. Tél. : +33 (0)6 84 43 59 29. Entre jardins à thème (jardin du diable ou des anges, jardin de septembre…) et écomusée du bocage normand, une balade bucolique sur 4 ha.

2 thoughts on “Vendeuvre (Calvados) : Une passion des jardins familiale

  1. With havin so much content and articles do you ever
    run into any issues of plagorism or copyright infringement?
    My website has a lot of unique content I’ve either created myself or outsourced but it seems a lot
    of it is popping it up all over the web without my
    agreement. Do you know any techniques to help protect against content from being ripped off?
    I’d really appreciate it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *